La BONAUXILIENNE - Rando de 105 kms

BONOX 2012 - LES COCCINELLES (rdig par Laurent DELAMOTTE)

Les Coccinelles - (Leader and co Laurent D et Thierry R)
Journal de bord

7:00 salle des sports : Quatorze inscrits, deux lcheurs demanderont changer de groupe (dont le secouriste officiel), au final dix prsents sur la ligne de dpart. Du coup, je me trouve promu secouriste du groupe.
Les insectes ails du jour sont : Les deux lillois Olivier (bleu) et Olivier (noir), Thomas qui tourne au chouchen (le breton du groupe), Luc (le brise vent), Fabien, David, Pascal, les 2 Thierry beaux-frres D et R (co-leader serre-file) et Laurent (leader du jour).

7:35 : les Cox ouvrent le bal de la Bonaux
Traverse de Bonsecours (avec une premire hsitation dans les lotissements, a commence bien !) puis arrive Mesnil Esnard : toutes ces voitures pour nous ? Ah bon, c'est la foire tout. Ca chambre dj un peu pour savoir si c'est bien du VTT qui est prvu.

km3 : premire descente semi-sentier. Psss (a c'est le bruit), pour l'image, c'est plutt gicle de latex liquide. Luc tenait absolument puiser son quota de crevaison ds le dbut et n' a pas su rsister l'appel du silex. Du coup, les groupes passent... Le tubeless se transforme donc en tube et c'est reparti direction Amfreville. Cimetire, traverse des nouveaux lotissements construits flanc de colline (a commence grincher un peu, notamment pour les ch'tis qui n'ont pas trop l'habitude de ce genre de relief). J'avais prvenu. Fallait chauffer les jambes...
Une chappe de trois quatre gaillards, dont un certain Thomas (alias Furio) chevauchant un GT carbone aux allures de titane. Quant aux roues, jamais vu des engins pareils. En fait, les jambes aussi ont l'air en titane.
Au sommet de la cte il nous manque Thierry R et Olivier (bleu). Nouvelle crevaison ? Vindediouce, lorsqu'ils nous rejoignent, le nordiste veste largement ouverte sur son pelage pectoral n'est pas trop min. Le maroille dans le caf au lait a vous tue le vttiste. Heureusement, le temps d'arriver au point photo, les couleurs sont revenues.

Km 17 : le ravito c'est pas pour nous tout de suite. Il faudra le mriter. Descente obligatoire par le Val au Daims, puis retour vers le ravito par le Trou de mon oncle (dsol, nous n'avons pas choisi le nom). Le groupe est nouveau un peu tir. Il y a toujours les forats en tte, les raisonnables du milieu et les bucoliques qui veulent ne rien manquer du paysage.

Km24 Ravito 1 : M'enfin. Franqueville Saint Pierre, ct du cimetire.
Remise en chauffe au milieu des champs pour une petite descente sympa avec une marche de racines : chute d'Olivier (bleu). Rein de cass... ou presque. Reste un moignon de poigne de frein AR (utilisation possible avec un seul doigt) et un petit doigt un peu sanguinolent. En fait, pas profond. Bon, ben a y est, reste jouer les infirmires. Quoiquil y avait deux jolies infirmires bnvoles sur place.

Km26-30 La colonne remonte quelques groupes victimes de soucis mcaniques et autres crevaison. En fait ce sera un peu le cas tout au long de la journe, je te double, tu me redoubles...
Les p'tites btes du Bon Dieu avancent rgulirement, mais nous sommes un peu juste sur le timing. Je fais un peu le yoyo pour refrner les brutes de ttes et relancer l'arrire.

Km43 Ravito 2 : Martainville, le chteau, la photo et... la crevaison au moment de repartir. Sans le nommer : la flche de titane. Mais comme il ne fait pas les choses moiti, c'est la crevaison ch...te, celle o on ne sait pas trouver l'origine du mal. Mme le trou sur la chambre est bien planqu. En guise de 4 minutes d'avance sur le timing, on va se prendre une jolie claque avec ce contre temps. Heureusement, le cadre est tellement majestueux...
Donc, re-dpart, va falloir boulonner pour revenir au chrono. Seulement voil, vouloir c'est bien, pouvoir c'est pas toujours facile. C'est la Bonaux. Pas question de larguer une partie du groupe.

Km47 Ry : Traverse au ralenti de la foire tout pour bifurquer devant des stands de bouffe (!!). Ben oui, l'heure du midi commence se faire sentir et certains ont un peu tendance laisser divaguer l'imagination vers des plats bien chauds et odorants qui iraient merveille avec une petite mousse...
Seulement voil, il y a mieux faire : une grimpette 17% le long du cimetire, dans la marne (sche heureusement). Pendant la monte, c'est le dchanement des appels tlphoniques. Non, je ne m'arrterais pas pour rpondre, j'ai pas envie de me faire chambrer par les coquipiers. Ben voyons... on la connat pas celle du coup de fil pendant le gros ptard...
Arrivs au sommet : consultation des messages. Xav, le directeur de course, nous informe de difficults dans la traverse de Ry (c'est le problme des grandes agglomrations aux heures de pointe). Thierry serre fil au niveau de Ry) signale qu'il n'est pas sr d'avoir tout le monde... Pas bon, pas bon ! En bruit de fond, il y a des sabots. Le reste de la troupe serait-il aux prises avec une bande de cavaliers barbares ? Un groupe, puis deux nous dpassent. Les cavaliers aussi. Thierry signale que quelqu'un a crev au bas du cimetire de Ry (a ne s'invente pas). La bonne nouvelle, c'est que la totalit des membres de l'quipe est prsente : 7 en haut, 3 en bas. Ca va le faire.
Seulement voil, avec tout a, le chrono en a pris un sale coup. Avant la descente de Saint Arnoux, Herr Director nous contacte pour nous demander o sont les Cox ? Ordre nous est donn de couper par la route le long du Crevon, pour rejoindre Blainville. Snif. a nous pendait aux antennes.

Km55 Ravito 3 : Sur le site des ruines du chteau de Blainville-Crevon. Manque le jazz, par contre l'ambiance est l. Le Coca et la Cristalline coulent flot, les chips et les sandwichs sont gogo. Restent les gteaux au chocolat, bananes et autres abricots secs gorgs de sucres. C'est ripaille, au soleil, l'abri du vent. Elle est pas belle la vie ?
Par rapport au petit retard que nous avons pris, un GO muni d'un cor de gare propose de prendre dans son groupe (Bonaux rouge 75) les nordistes de l'quipe au cas o ils seraient intresss.
Bon, pas facile de faire cette proposition aux gars de ch'nord, mais l'ide est que cette journe ne se transforme pas non plus en grosse galre en ch... heu en baver sur les 50 km restants. Finalement, les Olivier (fallait la faire) sont plutt preneurs. Donc, nous allons perdre les mangeurs de welch, mais je sais que nous les reverrons dans l'aprs-midi. De Cox, ils deviennent Arlequins.
Bon c'est pas le tout, mais reste un p'tit bout de chemin faire...

Le groupe repart bon train. Nous remontons trois groupes. Ca file bien.
Lger cart de trace GPS dans les bois de Praux. Derrire, les Grimpeurs emmens par David ont fait la mme boulette. On se sent moins seul... Au final, sans incidence puisque nous longeons quelques encablures la trace "officielle" jusqu' la reprendre par un petit chemin de traverse. Je m'attendais me faire huer, mais non, trop cool les Cox !
Dans les bois et les sentiers boueux Thierry R donne des signes de fatigue, au point de se retrouver serre fil, tout seul ! C'est le coup de pompe. Tout a parce que la sieste a t zappe. En fait de coup de mou, c'est l'arrive des crampes qui ont plutt tendance donner dans l'inverse.
Le groupe ralentit un peu la cadence pour rester soud.

Km77 Ravito 4 : Praux
La table est dresse. le pain d'pices et la banane (anti crampes parat-il, mais peut-tre faut-il en manger un rgime entier...). La fatigue commence marquer certains visages.
Les Arlequins sont l, ce qui permet de revoir nos deux Cox-arlequines.

Roncheroll es : Xav (l'empcheur de tourner en rond) nous suggre de choisir entre la boucle de la Robinette (avec la bonne grimpette avec les rondins derrire Fontaine sous Praux) ou celle de la Corniche.
Arrive le groupe des blancs pois rouge, qui se trouve dans la mme situation que nous. Dcision est prise de descendre la Robinette, mais de prendre la route par la valle pour rallier Saint Martin du Vivier et remonter jusqu' Roncherolles par le sentier plus ou moins bien apprci par certains (les deux groupes confondus). Au sommet : regroupement, discute, graissage de chane qui racle un peu depuis les ornires inondes (merci Luc, le spcialiste des corps gras, pour toutes parties, quelles soient mcaniques ou... humaines :) ).

km88 : Relance du groupe, direction Darntal le stade des Violettes, avec une alerte donne sur la prsence d'une ravine mi-parcours de ce sentier "pleine balle". Tout le monde passera, sans encombre.
Au stade, Thierry R (toujours poursuivi par le groupe des crampes) prfre viter le bois du Roule, les deux raidillons qui suivent, et passer par la route pour nous retrouver la sortie du sentier, dans la cte de Waddington.
Restent donc 7 mercenaires. M... faudrait pas que a tourne aux "dix petits ngres". Nous retrouvons les Arlequins l'entre du bois du Roule. J'tais tellement sous le charme du cor (j'ai bien dit du cor) de Thibaut, que j'entrane les Cox gauche. Et l, Thibaut me dit : ben tu ne fais pas le tour par le bas ? Oups ! Virage droite. Ca ralote un peu mais pas trop. La Cox est tolrante. Donc on avale plutt bon train le single flanc de colline pour se retrouver dans la partie un peu mouvemente des bosses entre les arbres. Et l, patatras. Je stoppe en haut d'une bosse, avec un joli dvers sur ma droite. Je voulais prvenir les p'tites btes que la partie des racines approchait, avec moult consignes de scurit... Bref, je me sens attir vers la droite, je veux dchausser, a ne sort pas. Et je me gauffre. Roul boul. Je pense que le vlo est pass par dessus. Moi je roule dans la pente (et dire que je me demandais pourquoi a s'appelle Bois du Roule :) ). Le vlo retombe sur ses roues et est stopp droit, prt repartir, contre un arbrisseau. Je me remets aussi sur mes pattes. Les 6 se fendent les mandibules. Dommage qu'elle n'ait pas t filmes, celle-l ! Bon au final, mme pas mal.
Donc, la descente avec les racines arrive. Courtoisement le groupe me laisse passer devant. Z'ont peut-tre eu peur qu'une avalanche leur dboule au fesses.
Tout le monde passe sans encombre, et en bas, nous retrouvons le groupe d'adoption de nos deux Lillois.

Fin du parcours : une classique Bonaux. A la monte du Val aux Daims - o nous croisons des randonneurs qui nous encouragent avec des "mais non, vous n'avez pas de crampes", je voudrais bien vous y voir ! - succde le ptard juste avant le croisement avec Waddington. Sauf que... Thierry D casse sa chane en haut de la monte. Maillon rapide, graissage et c'est reparti. Nous retrouvons Thierry R pour le dernier tronon dans le bois de Bonsecours.
Tiens, Olivier (noir) qui tente le coup de cul pour rentrer dans le Bois Bagnre... Et bien, a passe. Bravo d'avoir encore les jambes aprs cette folle escapade. Mme pas cuits les chtis, heeiiin ?
Nous ne ferons par la boucle de la Corniche, timing oblige. Ce sera pour une prochaine...

Km98 et des poussires : Regroupement au pied de la Tour Hertzienne, pour arrive massive au stade de Bonsecours pour le petit papotage de fin d'preuve. Quelques bribes de conversation, saisies ici ou l : "content de l'avoir fait", "mal au cul", "pas trop mal aux jambes", "super mto"... Il y avait aussi apparemment un satisfecit gnral quant l'organisation et l'esprit de la Bonaux.

Ct membres du club, c'est toujours un grand moment pour nous, mme si (je parle pour moi), j'ai toujours un peu la trouille du plantage de guidage. Merci Thierry pour ton aide prcieuse certains moments.

Un grand merci la mto, aux Cox pour leur bonne humeur, aux bnvoles qui ont assur avec maestria la scurit, les ravitos et l'intendance, Hughes qui nous a surpris au dtour de certains chemins appareil photo-vido en main, la Ville de Bonsecours et enfin au staff d'organisation.
Bravo aux valeureux insectes ails pour ces 100 km de VTT.

Nous vous disons l'anne prochaine, pour de nouvelles aventures.


commentaire  :   Ecrire un comm

Commentaire de Le cor de rve

Quel plaisir de te lire, on a vraiment l'impression de rouler avec toi... Mais il faut que tu nous en dise un peu plus sur le passage "Lger cart de trace GPS dans les bois de Praux. Derrire, les Grimpeurs emmens par David ont fait la mme boulette". David, un grand connaisseur du coin se serait-il plant de chemin ? :) Vas y, dis nous tout !
En tout cas, tes 2 Olivier taient bien sympa et je pense que le bout de chemin que nous avons fait ensemble a du bien leur convenir, sans le stress des crevaisons et du temps rattraper car nous avons t pargn par les lois de Murphy !



Commentaire de Laurent D

Oups ! Il y a un intrus dans la bande.
1- Je m'aperois que j'ai oubli de nommer Loc, pourtant bien prsent tout au long de folle journe. (dsol donc)
2- Du coup qui est l'invit mystre ?... C'est pas beau de vieillir, je vous le dis :)



Commentaire de luc

merci a tous pour cette tres belle journe:bnvoles,or ganisation,leaders,p artenairesetc...
le specialiste du corps gras vous salut(du coup je me met au rgime)



Commentaire de Laurent D

Mister Luc,

La rfrence aux corps gras visait des parties disons... qui ne concernent que toi. :)
Le compte rendu se devait de rester politiquement correct, et peut tre lu par un public par forcment averti des plaisanteries cyclistes.

En esprant que la premire douche s'est bien passe :)

A bientt j'espre au dtour d'une rando vers chez toi.



Commentaire de pascal

merci a tous pour cette bonaux et surtout a nos 2 leaders qui ont amen la guett du groupe. je vous confirme que luc est au rgime plus de caf le matin rillette nature.en esprant vous revoir un week end en foret de brotonne se sera un plaisir de vous recevoir avec ami gros luc a bientot


Club VTT - ROUEN EST V2T !